Genres tragiques, actualité politique et tradition romanesque en France au début du XVIIe siècle

UM46 De Capitani

 

Résumé. Cet article considère une tragédie anonyme, La Magicienne estrangere (Rouen, 1617) et un récit de François de Rosset, Des enchantements et sortilèges de Dragontine, extrait de la troisième édition de son recueil d’Histoires tragiques (Paris, 1619), tous les deux inspirés de l’assassinat de Concino Concini (24 avril 1617) et de l’exécution de son épouse Leonora Galigaï (8 juillet 1617). Bien que tributaries de l’histoire contemporaine, ces deux ouvrages gardent des liens solides avec des formes littéraires très en vogue au début du XVIIe siècle et promis à un brilliant avenir, c’est-à-dire, la tragédie et le roman. Ils témoignent ainsi de la richesse et de la diversité des experiences littéraires propres à cette époque libre et ouverte que fut l’âge baroque en France.

Mots-clés. Tragédie, roman chevaleresque, récit, propagande politique, rhétorique, registres linguistiques.

 

scaricare/télécharger (PDF)

Cerca nel sito